Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Intérêts et conséquences de la stérilisation

par Robin Parady 30 Août 2016, 12:30 Divers

Intérêts et conséquences de la stérilisation

Du latin stérilis (« qui ne porte pas ses fruits »), la stérilisation permet d'empêcher la production des cellules reproductrices (ovules pour les femelles et spermatozoïdes pour les mâles). Deux méthodes existent actuellement: la plus courante est la stérilisation chirurgicale, qui est définitive (gonadectomie), mais il existe également une stérilisation chimique qui, elle, est provisoire.

Pourquoi stériliser?

  • Contrôler les naissances

Qu'il s'agisse de réduire une population animale qui erre dans les rues ou d'empêcher une femelle d'avoir des portées non désirées pour son propriétaire, lutter contre la surpopulation animale peut s'avérer une priorité dans certaines régions du monde. Cela permet, par exemple, de limiter la propagation d'une tare génétique en opérant les animaux porteurs du gêne responsable.

  • Prévenir une maladie

Chez la chienne, pratiquer une gonadectomie avant les premières chaleurs permet d'éviter un développement des tumeurs mammaires, celles-ci étant liées à la sécrétion des hormones sexuelles. Si la chienne est stérilisée après les troisièmes chaleurs, le risque n'est diminué que de 60%. Pour les propriétaires ne désirant pas faire reproduire leurs chiennes, la stérilisation est alors un moyen préventif d'éviter lesdites tumeurs.

  • Soigner une maladie

Une stérilisation chirurgicale peut bien sûr s'avérer nécessaire si les organes génitaux sont atteints (tumeurs, pyomètre, grossesses nerveuses à répétition, etc). En cas de diabète, cela peut aussi être le cas, les cycles sexuels pouvant perturber la sécrétion d'insuline.

Les différents types de stérilisation

  • Gonadectomie

Cette opération chirurgicale consiste à retirer les glandes sexuelles (ovaires ou testicules). L'animal n'est donc plus en chaleur car il n'y a plus ni sécrétions hormonales, ni cellules sexuelles.

  • Oblitération des voies

Cela consiste à couper les voies de communication entre les glandes sexuelles et l'extérieur, par ligature des trompes ou vasectomie. A la différence d'une gonadectomie, le chien conserve donc ses hormones, mais ne peut plus les utiliser. Cette technique est envisagée pour les animaux de travail dont on ne veut pas risquer une perte de performance.

Remarque: cette stérilisation n'a que peu d'intérêt pour les femelles car elles continuent d'avoir des cycles.

  • Ovariohystérectomie

Derrière ce nom barbare se cache en fait une opération systématiquement réalisée lorsque l'utérus est atteint par une pathologie (kystes, pyomètre, etc). Il s'agit d'enlever les glandes sexuelles ainsi que l'utérus lui-même.

  • stérilisation chimique

Cette technique offre l'avantage de voir les effets de la stérilisation sans l'inconvénient de son caractère définitif, pour une durée allant de 6 mois à 1 an (les produits et recherches évoluent rapidement dans ce domaine). C'est une alternative intéressante pour les chiens de travail ou de sport.

 

Cela dit, toute stérilisation d'un animal n'est pas sans effets secondaires. Il convient de peser le pour et le contre avant tout passage à l'acte. Pour vous y aider, voici une liste des conséquences possibles :

Conséquences d'une stérilisation

  • Métabolisme

La stérilisation entraîne une diminution de la dépense énergétique, tant en exercice qu'au repos (de 20 à 30%), ce qui entraîne très souvent une prise de poids si l'animal mange autant que s'il n'était pas stérilisé (avec un risque d'obésité en conséquence). Ce problème peut être réglé en utilisant une alimentation adaptée moins dense en énergie, disponible chez un vétérinaire.

  • Physiologie

Outre l'arrêt des cycles sexuels, on peut parfois observer une incontinence urinaire qui peut intervenir plusieurs années plus tard. Cela dit, cet inconvénient s'avère très minoritaire et est facilement contrôlé par un traitement médical.

  • Comportement

La stérilisation est souvent demandée pour corriger un comportement (agressivité, fugues, activités, etc). Attention: il est déconseillé de castrer un mâle simplement parce-qu'il est agressif. Dans ce cas là, la stérilisation n'est en aucun cas une solution miracle, une thérapie comportementale étant beaucoup plus adaptée. Remarque: la stérilisation n'a pas de conséquences constantes ou systématiques sur le comportement d'un animal.

commentaires

Haut de page